Accueil Rédaction FAQ Liens Contacts

Qui est en ligne ?
Nous avons 1 invité en ligne

Numéros
  + Prochain numéro
  + N° 1, octobre 2008
  + N° 2, avril 2009
  + N° 3, octobre 2009
  + N° 4, avril 2010
  + N° 5, decembre 2010
  + N° 6, juin 2011
  + N° 7, decembre 2011
  + N° 8, juillet 2012
  + N° 9, janvier 2013
  + N° 10, juillet 2013
  + N° 11, octobre 2014
  + N° 12, octobre 2015
  + N° 13, octobre 2016

Rechercher

Mot-clé :

La théorie constitutionnelle de Hannah Arendt ou l'articulation entre droit et politique à l'épreuve du phénomène révolutionnaire

 

 

Vincent LEFEBVE

Docteur en sciences juridiques
Chargé de recherches du FNRS
Université libre de Bruxelles

 

 


 

Lire l'article

Retour au sommaire

 


A. KUPIEC, M. LEIBOVICI, G. MUHLMAN et É. TASSIN (dir.), Hannah Arendt. Crises de l’État-nation, Paris, Sens & Tonka, 2007.

A. AMIEL, La non-philosophie de Hannah Arendt. Révolution et jugement, Paris, PUF, 2001.

H. ARENDT, L’Humaine condition, édition publiée sous la direction de P. Raynaud, Paris, Gallimard, coll. « Quarto », 2012.

H. ARENDT, Condition de l’homme moderne, trad. G. Fradier, préf. P. Ricœur, Paris, Pocket, coll. « Agora », 2009.

H. ARENDT, Qu’est-ce que la politique ?, texte établi par U. Ludz, trad. et préf. S. Courtine-Denamy, Paris, Seuil, 1995.

A. BARROT, « La peste et le choléra : État et société civile chez Hannah Arendt », in B. Frydman (dir.), La société civile et ses droits, Bruxelles, Bruylant, coll. « Penser le droit », 2004, pp. 103 à 121.

R. BURNS, « Hannah Arendt’s Constitutional Thought », in J. W. Bernauer (éd.), Amor Mundi. Explorations in the the Faith and Thought of Hannah Arendt, Dordrecht, Martinus Nijhoff Publishers, 1987, pp. 157 à 185.

F. CHARBONNEAU, « Comment lire Essai sur la Révolution d’Hannah Arendt ? », Dissensus, 2011, n° 4, pp. 144 à 170. 

C. EHRWEIN NIHAN, Hannah Arendt : une pensée de la crise. La politique aux prises avec la morale et la religion, préf. J.-M. Ferry, Genève, Labor et Fides, coll. « Champ éthique », 2011. 

M. GOLDONI et C. MCCORKINDALE (éds), Hannah Arendt and the Law, Oxford, Hart Publishing, coll. « Law and Practical Reason », 2012. 

A. KALYVAS, Democracy and the politics of the extraordinary: Max Weber, Carl Schmitt, and Hannah Arendt, New York, Cambridge University Press, 2008. 

M. REVAULT D’ALLONNES, Le pouvoir des commencements, Paris, Seuil, 2006.

A.-M. ROVIELLO, Sens commun et modernité chez Hannah Arendt, Bruxelles, Ousia, 1987.

J. TAMINIAUX, « Performativité et grécomanie ? », Revue internationale de philosophie, 1999, vol. 53, n° 2, pp. 191 à 205. 

J. WALDRON, « Arendt’s Constitutional Politics », in D. R. VILLA (éd.), The Cambridge Companion to Hannah Arendt, Cambridge, Cambridge University Press, 2000, pp. 201-219.

 

Résumé


Lire l'article

Retour au sommaire


Design by JPhD - Copyright © 2009 Jurisdoctoria

Mentions légales